• Avocat au Barreau de Nice
  • Avocat en droit civil à Nice
  • Avocat à Nice
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LES EFFETS DU HARCELEMENT MORAL SUR LE LIEU DE TRAVAIL

LES EFFETS DU HARCELEMENT MORAL SUR LE LIEU DE TRAVAIL

Le 13 septembre 2016
Le harcèlement moral sur le lieu de travail a des effets sociaux, économiques et de santé publique

1)      Les effets sociaux


* En Europe, l’enquête réalisée par la fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail montre que la violence au travail touche dans l’union européenne 3 millions de travailleurs par le harcèlement sexuel, 6 millions de travailleurs par la violence physique et 12 millions par l’intimidation et la violence psychologique.

 

Cinq enquêtes sur les conditions de travail en Europe ont été diligentées par EUROFOUND, en 1991, 1995, 2000-2001, 2005 et 2010.

Un constat peut être fait : ces dernières années l’intensification du travail, la précarisation de l’emploi, l’augmentation des conflits et de mauvaises pratiques managériales ont favorisé les cas de violence et de harcèlement.

Il ressort par ailleurs des enquêtes nationales, que les femmes, les travailleurs immigrés, les intérimaires et les apprentis sont les plus touchés.

Les travailleurs féminins sont également plus concernés que les travailleurs masculins (6% contre 4%)

Bien évidemment le harcèlement moral produit des effets sur l’absentéisme : 34% des travailleurs qui y ont été exposés se sont absentés de leur travail.



* En France, l’état des lieux est alarmant : 34% des salariés français déclarent subir un harcèlement moral au travail. Pour une forte majorité d’entre eux, les brimades sont multiples, répétées et systématiques.

 

Les travailleurs féminins sont les plus exposées, particulièrement dans notre région PACA.

Nous constatons ainsi qu’en dépit des mesures prises par le législateur et des multiples précisions et sanctions des tribunaux, le harcèlement moral sur le lieu de travail persiste, au point qu’il peut être considéré comme un véritable enjeu sociétal.

 

Les chiffres sus rappelés permettent également de se rendre compte que les victimes du harcèlement sont principalement des personnes faibles (femmes, jeunes) ou en situation de précarité (apprentis, salariés en contrat de travail déterminée ou temporaire).

 

 2)      Les effets sur la santé et la qualité de vie

 

 Le harcèlement moral peut engendrer ou favoriser de nombreux désordres psychopathologiques ou psychosomatiques et des troubles du comportement.

 

Les effets sur la santé prennent la forme des symptômes suivants : troubles psychopathologiques, psychosomatiques et du comportement (insomnie, perte de poids, troubles de la nutrition, consommation accrue de tabac, isolement social…)

 

 La dépression et les troubles anxieux généralisés sont des symptômes fréquemment diagnostiqués, de même que d’autres troubles tels que les problèmes d’adaptation et l’état de stress post-traumatique, qui sont les réactions les plus fréquentes à des évènements extérieurs.

 

 Ces problèmes de santé affectent non seulement les prestations de travail des personnes qui les subissent, mais aussi diminuent la volonté et la capacité de ces personnes à avoir des contacts sociaux.

 

Ces personnes ressentent alors un sentiment de profonde solitude et d’isolement, qui peut les pousser à abuser de certaines substances telles que l’alcool et les médicaments, et favoriser des tendances suicidaires.

 

3)      Effets économiques

 

Il est extrêmement difficile de chiffrer le coût du harcèlement moral au travail, à raison de la nécessité de prendre en compte des facteurs multiples.

 

Abstraction faite des coûts pour l’employeur, qui retombent en définitive sur les clients, c’est toute la société qui doit supporter les conséquences du harcèlement moral au travail : frais de traitements médicaux et psychologiques, retraite anticipée, et prestations diverses versées aux travailleurs.

  

Le Parlement européen, dans la mission spécifique qui lui a été confiée sur le sujet, s’est livré à quelques estimations des coûts du harcèlement moral.

 

Les chiffres sont édifiants: selon l'OIT, pour l'économie allemande en général, le coût du harcèlement moral au travail équivaudrait à une perte annuelle de 15 à 50 milliard d'euros.

  

Les répercussions considérables du harcèlement moral sur le lieu de travail :

 

-          Sur la société

-          Sur la santé des individus

-          Et sur l’économie même d’un pays

 

expliquent et justifient la nécessité qui s’est imposée pour les politiques, les médecins, les organisations de santé, de mettre en place des mesures de prévention.

 

 

Céline ALINOT

Avocat au Barreau de NICE

 

t